Cartographie des conflits et Télédétection, le CURAT s’intéresse au PNCS

Cartographie des conflits et Télédétection, le CURAT s’intéresse au PNCS

Le Centre universitaire de recherche et d’application en télédétection (CURAT) s’est dit très intéressé par un partenariat avec le Programme national de cohésion sociale (PNCS). Il l’a exprimé le mercredi 20 août 2014, au cours d’une séance de travail avec le PNCS. Cette rencontre selon le Pr. Saley Bachir, Directeur adjoint du CURAT, s’inscrit dans le cadre d’un projet d’ «Elaboration d’outils d’aide à la décision pour la planification des actions du Programme National de Cohésion Sociale (PNCS). Monsieur Dibi Brou, enseignant-chercheur au CURAT, a rappelé qu’un projet a été soumis au PNCS quelques mois auparavant. Le projet a été adopté par le PNCS. La séance de travail du jour a pour donc pour objet de définir les modalités de mise en œuvre pratique du projet. L’assistant programme du PNCS, Monsieur KOUAME N’Guessan, qui présidait la rencontre, a signifié que l’une des missions essentielles du programme est la coordination de toutes les activités des acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux intervenant dans le domaine de la cohésion sociale. Ensuite il a passé en revue les différentes actions retenues dans le cadre du projet par les deux structures. Il s’agit de la détermination de la typologie des conflits à partir des données disponibles et de l’analyse des aspects socio-anthropologiques des germes de conflits ; la cartographie des zones de conflits, la cartographie des zones potentielles de conflits sur la base des critères ayant occasionné les conflits. Ainsi, il a signifié l’opportunité de l’établissement d’un partenariat entre les deux structures pour mieux affronter les défis à relever. A ce niveau, il a été proposé au CURAT d’élaborer un projet-cadre de convention qui sera ensuite examiné par les deux parties. Prenant la parole, M. Saley Bachir, directeur adjoint du CURAT, a présenté les axes d’intervention du CURAT qui sont la formation et la recherche sur les techniques de télédétection. Pour lui, les résultats du projet peuvent être disponibles dans une période relativement courte, définie de commun accord par les deux parties. Par ailleurs, M. Bachir a affirmé que le CURAT est prêt à renforcer les capacités du personnel du PNCS en informatique en vue du suivi et de la mise à jour de la cartographie. Au niveau de la cartographie dynamique, il a évoqué la possibilité de confectionner un web mapping accessible partout.
La télédétection permet de prendre des images satellitaires à des périodes bien précises. C’est un outil d’aide à la décision.

Source : SCRP

Partager cet article